POURQUOI CE SITE?

Brève introduction

Le nom de Pierre Bécat est célèbre pour des ouvrages d'intérêt historique comme Napoléon et le destin de l'Europe, Henri V et les féodaux, L'anarchiste Proudhon, apôtre du progrès social, mais moins pour ses poèmes - il se consacra jusqu'au bout à sa passion de la poésie -, ses articles, qui rythmèrent pourtant son quotidien de militant politique. Or, à l'orée de 2009, seize ans après sa mort, il semble utile de mettre à disposition du public des renseignements précis et fiables sur sa vie et son oeuvre, pour rectifier certaines erreurs qui ont pu courir, ou tout simplement pour le faire découvrir. Ses livres et ses combats sont toujours d'actualité : le problème du régime politique est au coeur du débat, et la publication récente du livre sur le comte de Chambord de M. Daniel de Montplaisir apporte de nouveaux éléments sur la personnalité et la vie de l'héritier du trône, il nous a donc paru opportun de relancer le travail de Maître Bécat sur Henri V. Enfin, ce site sera une base pour la future réédition des ouvrages de P. Bécat, et, dans une plus large mesure, de ses travaux inédits, mais aussi un point de rencontres et d'échanges, car, nous le savons, vous avez des éléments et des remarques à nous apporter. Car, malgré les archives personnelles de Maître Bécat, transmises par son fils André Bécat, nous ne possédons pas une documentation absolument complète, et de nombreux articles et travaux particuliers ont été perdus.

Nous attirons votre attention sur le fascicule publié par le Groupe d'Action Royaliste, "Pierre Bécat, un regard sur l'histoire" consultable à d'adresse suivante : http://www.calameo.com/books/00086931338f23ddb9d8b

N'hésitez donc pas à nous contacter ou à laisser des commentaire sur le site  !

QUELQUES MOTS SUR PIERRE BÉCAT

Repères sur le personnage

Pierre Clément Louis Eugène Bécat est né le 20 novembre 1897 à Pignan, dans l'Hérault, de Louis Bécat et de Marie-Thérèse Maissonnier. Son père, propriétaire viticulteur, était issu d'une famille de forte tradition catholique du Midi, sa mère, originaire du village de Gigean, héritait de la propriété familiale que Pierre Bécat devait vendre bien plus tard.

Elève brillant, il bénéficie d'une formation classique de grande qualité à Béziers, dont la preuve la plus évidente est sa connaissance précise de textes fondateurs comme l'Iliade, l'Odyssée, ou les plaidoiries de Cicéron. Après des études de droit, il s'inscrit comme avocat au barreau de Paris. Il plaidera jusqu'à se retraîte dans les années 1970, pour des clients privés principalement.

Il combat près de Verdun et est blessé lors de la Première guerre mondiale, d'où il ressort "gueule cassée". Il reçoit la Croix de Guerre.

Il s'engage très tôt dans le mouvement royaliste de l'Action française, et devient l'un des collaborateurs de Charles Maurras. Il est reçu par le Comte de Paris au Manoir d'Anjou. En 1945, il assiste avec intérêt au procès du Maréchal Pétain, dont le défenseur est son collègue Maître Isorni.

Pierre Bécat s'intéresse à l'histoire, certes, mais avec un regard critique, dirions-nous un regard de Critique. A l'âge mûr, il effectue d'importants travaux de recherche bibliographique, se procurant des sommes documentaires impressionnantes, et entreprend plusieurs ouvrages dont nous citerons les plus célèbres : Napoléon et le destin de l'Europe (1969), L'anarchiste Proudhon, apôtre du progrès social(1971), "Henri V et les féodaux" (1974)... La légende du peuple roi ou Regards sur la décadence appartiennent d'avantage à la catégorie des ouvrages polémiques ou idéologiques.

Cependant, ce sont les articles qu'il écrit dans l'Action française ou dans des journaux à tirages locaux comme L'Express du Midi ou L'Eclair, qui marquent le plus son engagement. Polémiste, Pierre Bécat prend aussi la parole dans les conférences et les réunions du parti de Maurras.

Il manifeste une grande curiosité pour les courants ésotériques et spirituels, et s'intéresse aussi à l'histoire et à la vie du Roussillon, région de son épouse Gabrielle Rotgé, et écrit Le crime du curé de Nohèdes, sur un faits divers qui s'y est produit au XIXe siècle.

Il s'éteint le 12 décembre 1993 à Prades dans les Pyrénées-Orientales.

Pour plus d'informations vous pouvez nous contacter   

Nouveautés

Depuis la mise en ligne, le 5 janvier 2009, nous avons reçu  beaucoup de visites !

 

Les articles journalistiques de Pierre Bécat ont été récemment mis à l'honneur sur plusieurs sites internet, comme www.jeune-nation.com, ou le site de l'Action française. On trouve également de nombreux articles de journaux accessibles à travers des journaux numérisés, comme La Dépêche du Midi : nous vous invitons à visiter la rubrique Pierre bécat journaliste, avec notamment deux articles de 1927 sur le traité d'amitié franco-italienne et sur les"vertus" du suffrage universel. Dans la rubrique  Pierre Bécat écrivain, on trouvera des extraits de "Regards sur la décadence", publiés et transmis par M. Frédéric Winckler, et dans la rubrique entourage, des biographies des personnalités importantes dans la vie et la carrière de P. Bécat (M. Azaïs, J. Renouvin, royaliste et résistant, l'illustratrice Mad Labergère, P. Xardel, fondateur du cercle de Sèze). Vous pouvez aussi lire le poème "Canigou" récemment publié dans la rubrique Pierre Bécat poète.

Vous trouverez un résumé de la vie et des oeuvres de Pierre Bécat, d'après l'article de Robert Lapassat de 1994 paru dans la revue Conflent, en allant dans la rubrique "Ils ont dit de lui".

Il y a eu visiteurs sur ce site !!!